récentes - Groupe Gembloux Généalogie

Aller au contenu

Menu principal :

Archives
Voici une ligne du temps et un schéma des archives récentes disponibles selon les périodes.

Pour la période "avant 1600" peu d'écrits existent ou subsistent; seuls les nobles, seigneurs et notaires ont laissé quelques traces. 
Pour en consulter le détail, cliquez ici

Pour la partie plus récente et en partant de nos jours (2000), on peut ainsi remonter assez facilement jusque vers les années 1600 dans les meilleurs des cas. 
En voici le schéma : 
schéma du temps et des disponibilités de renseignements par période


Avant la révolution française de 1789, les registres de population sont exclusivement tenus par les curés dans les paroisses d'où leur appellation de Registres Paroissiaux.
On parlera de cette période sous le vocable : Ancien Régime, étant sous-entendu que seuls les Registres Paroissiaux existent.

 
Une période trouble et mouvementée est celle de la Période Française (1789-1806) qui fut très dommageable pour les archives de toutes sortes.


Après la période révolutionnaire, ce que l'on appelle le Nouveau Régime, le gouvernement décide de tenir lui-même un cadastre de la population.
Parallèlement aux Registres Paroissiaux qui perdurent toujours mais perdent de leur importance au fil des ans, l'Etat Civil se positionne peu à peu comme la seule référence complète et officielle en matière de registres de population.
Une source de documentation très utile, mais moins connue, est l'ensemble des écrits des cours, notaires et échevinages 
qui donnent, pour la période avant 1600, une foule de renseignements sur la vie quotidienne des citoyens.

La période des "derniers 100 ans" de l'Etat Civil ne peut être publiée pour raison de "protection de la vie privée".
Retourner au contenu | Retourner au menu